DVDEF

Love & Friendship


*

*Synopsis/présentation

Basé sur Lady Susan, un récit de l’immortelle auteure Jane Austen publié en 1871, Love & Friendship a profité d’un succès critique unanime et d’un intéressant succès en sol américain (le film a récolté près de 20 millions de dollars au box-office). Mais le long métrage d’époque permet aussi au réalisateur Whit Stillman, aussi scénariste ici, d’effectuer un triomphant retour après treize ans sans tourner et avec une œuvre beaucoup plus imposante que Damsels in Distress sorti discrètement sur les écrans en 2011. Se situant dans les années 1790, Love & Friendship suit la fameuse Lady Susan (Kate Beckinsale) qui, récemment veuve, tente de se trouver un nouveau prétendant pour assurer sa prospérité. Elle jette son dévolu sur le séduisant Reginald de Courcy (Xavier Samuel) dont la famille redoute terriblement l’union. Pendant ce temps, le maladroit Sir James (Tom Bennett) tente de séduire Frederica, la fille unique de Lady Susan. Peut-être davantage les œuvres classiques de la célèbre auteure, Love & Friendship se distingue par son côté ouvertement comique. Rarement les personnages, les situations et les textes pensés par Jane Austen n’auront été aussi drôles. Il faut avouer que le sens du rythme, la fougue et l’amour évident de Whit Stillman pour le matériel original transpirent pendant la durée entière du long métrage. Le réalisateur opte également pour une mise en scène plus autoréflexive et un peu plus fantaisiste que la majorité des films d’époque, allant même jusqu’à intégrer quelques passages plus théâtraux. Sans complètement réinventer le genre non plus, le film de Stillman parvient toutefois à intégrer un dynamisme qui manque cruellement aux productions similaires. Enfin, la plus grosse surprise vient certainement de l’actrice britannique Kate Beckinsale. Trop souvent cantonnée dans des rôles plus physiques, elle révèle ici une toute nouvelle facette de son talent en mordant vivement dans ce personnage au verbe imperturbable et aux mœurs libérées. À ce propos, le film de Stillman ne démonise jamais son héroïne célébrant plutôt avec satire et culot ses manipulations déferlantes. Bien qu’il ne prétende être autre chose, Love & Friendship est une délicieuse comédie de mœurs au féminin particulièrement divertissante et finement écrite. Le réalisateur américain effectue un retour en force derrière la caméra alors que l’actrice Kate Beckinsale brille dans un registre jusqu’à présent trop peu exploré.

*Image

L’image est offerte au format respecté de 1:85:1 à une résolution de 1080p. Le transfert est magnifique. Détails et textures brillent par leur finesse. Les costumes et les décors d’époque peuvent ainsi être admirés dans toute leur splendeur. Le rendu des couleurs est tout aussi sublime. Ces dernières sont riches et précises alors que les tons de peaux demeurent naturels. Tout effet de surbrillance est évité grâce à des contrastes parfaitement gérés. Quant aux parties sombres, elles sont superbement reproduites. Les noirs sont purs et profonds alors que les dégradés font preuve de fluidité et de précision. La partie numérique se sauve de tout défaut majeur apparent.

*Son

Deux mixages au format Master Audio DTS-HD sont offerts en version originale anglaise et en version française. Malgré un univers sonore plutôt en retrait, le mixage DTS-HD reproduit fait preuve d’une belle présence et d’un dynamisme assez intéressant. Évidemment, les ouvertures frontale et latérale servent à laisser entendre la grande majorité des éléments sonores. Les enceintes arrière appuient aussi convenablement les ambiances. C’est la trame sonore qui profite d’un solide appui des basses fréquences et même, à quelques occasions, des extrêmes graves. Puis, les dialogues – qui sont l’élément prédominant du mixage – demeurent constamment et parfaitement audibles. Il y a option de sous-titrage en anglais et en français.

*Suppléments

Nous retrouvons « Behind the Scenes : Love & Friendship (9:40) » un documentaire plutôt conventionnel qui s’intéresse au récit, aux personnages et au travail du cinéaste Whit Stillman. Les interventions regroupent celles de la distribution et du réalisateur.



*Conclusion

Mordante et rafraîchissante, la comédie de Whit Stillman devrait satisfaire les amateurs de Jane Austen et certainement même ses plus grands détracteurs. Ce récit posthume de l’auteure est portée avec humour et rythme par les talents de Stillman et de Kate Beckinsale qui campe la parfaite Lady Susan. L’édition est techniquement à l’image du film : élégante et attrayante. Le transfert vidéo est net et précis alors que le mixage reproduit subtilement l’univers sonore du film. Le documentaire présenté en guise de supplément se laisse regarder sans plus. Mais il s’agit d’une très honnête édition pour une œuvre à découvrir.

*Note:

Qualité vidéo: 4,5/5
Qualité audio: 4,3/5
Suppléments: 2,0/5
Rapport qualité/prix: 3,8/5
Note finale: 3,7/5


*spécifications :


Studio/Editeur Mongrel Media
Année 2016
Genre Comédie
Réalisateur Whit Stillman
Acteurs Kate Beckinsale, Chloë Sevigny, Xavier Samuel, Tom Bennett
Nombre de disque 1 BD-50
Durée 93 mins
Format d'image 1.85:1
Transfert 16/9 -
THX
Bande(s)-son Anglaise DTS HD Master Audio 5.1, Française DTS HD Master Audio 5.1
Sous-titre Anglais (CC), Français
Suppléments Documentaire
Date de parution 2016-09-06
Auteur de la critique Frédéric Bouchard




Mise à jour : 18/12/2017
DVDenfrancais.com